Notre inspiration

M. Richard Gingras

1946-2023

M. Gingras a été maire de Saint-Élie-d'Orford de 1977 à 2002 et a dirigé sa destinée pendant près d'un quart de siècle. Il a participé à l'Union des municipalités du Québec pendant toutes les années où il a été maire.

Il fut également préfet de la MRC de Sherbrooke de 1984 à 2002. Soucieux de continuer à servir sa communauté, M. Gingras a également été candidat à la mairie de Sherbrooke en 2002.

Élu alors que la municipalité était sous tutelle, M. Gingras a contribué au redressement de la situation financière de Saint-Élie. Il fut également l'un des acteurs ayant mené à l'urbanisation et à l'élargissement de la route 220.

Au plan social, Richard Gingras est membre fondateur du Club Optimiste de Saint-Élie-d’Orford et du Conseil 8053 des Chevaliers de Colomb de Saint-Élie-d’Orford et cela, vers 1981, à la suite de l’ouverture du centre communautaire de Saint-Élie d’Orford. Il a été aussi membre de la Chambre de commerce de Sherbrooke ainsi que membre du Club Aramis en 1975-1976 et de l’Ordre loyal des Mooses dans les années 1980.

Au service de sa communauté pendant 25 ans, la carrière politique et le leg laissé par Richard Gingras est tout simplement remarquable.

Inspiration Richard Gingras
Inspiration Richard Gingras

M. Gingras a été maire de Saint-Élie-d'Orford de 1977 à 2002 et a dirigé sa destinée pendant près d'un quart de siècle. Il a participé à l'Union des municipalités du Québec pendant toutes les années où il a été maire.

Il fut également préfet de la MRC de Sherbrooke de 1984 à 2002. Soucieux de continuer à servir sa communauté, M. Gingras a également été candidat à la mairie de Sherbrooke en 2002.

Élu alors que la municipalité était sous tutelle, M. Gingras a contribué au redressement de la situation financière de Saint-Élie. Il fut également l'un des acteurs ayant mené à l'urbanisation et à l'élargissement de la route 220.

Au plan social, Richard Gingras est membre fondateur du Club Optimiste de Saint-Élie-d’Orford et du Conseil 8053 des Chevaliers de Colomb de Saint-Élie-d’Orford et cela, vers 1981, à la suite de l’ouverture du centre communautaire de Saint-Élie d’Orford. Il a été aussi membre de la Chambre de commerce de Sherbrooke ainsi que membre du Club Aramis en 1975-1976 et de l’Ordre loyal des Mooses dans les années 1980.

Au service de sa communauté pendant 25 ans, la carrière politique et le leg laissé par Richard Gingras est tout simplement remarquable.

Politique de confidentialité
Retour en haut